La mairie

La Mairie à était construite en 1861 sur l'emplacement de la partie arrière de l'ancien pavillon de Sully, Ministre de Henri IV comme il est dit dans le livre  : voir chapitre 13 de l'Abbé Vernier. Une vaste école est construite en mène temps, cette nouvelle construction comprend un logement confortable pour l'instituteur, une magnifique salle de mairie, une salle d'armes, un cabinet pour le greffier, un corps de garde, une prison ...

Extrait du cadastre de 1820 des archives départementales

Sur ce cadastre de 1820, l'ancien pavillon de Sully est la parcelle n°293. C'est sur cette parcelle que va être construit la mairie et l'école.

La mairie de Folembray avant 1914.Des habitations se trouvaient sur la place actuelle du marché. La maison au fond avec son banc était une boulangerie. Un familistère (une épicerie) se trouvait, aussi,  juste à gauche derrière la mairie, un peu plus bas que la pharmacie actuelle.
Observer l'école des garçons juste derrière la mairie. On peut distinguer la cloche de l'école au-dessus du toit.
en ce temps l'école des filles se trouvait à la place du presbytère actuel.

La mairie avant guerre est à droite avec sa route nationale.

Observer l'école des garçons juste derrière la mairie. On peut distinguer la cloche de l'école au-dessus du toit.
en ce temps l'école des filles se trouvait à la place du presbytère actuel.

 

La photo a été prise en direction de l'ancienne épicerie en descendant la route nationale. La région était encore occupée par les Allemands. Au premier plan, un soldat du Kaiser remplit paisiblement sa gourde à la fontaine. Il est coiffé du "Mutze" (bonnet) de repos, ce qui indique que l'on se trouve loin du front (une quinzaine de kilomètres à vol d'oiseau). 

 

La mairie en 1917.

En 1927, la commune de Folembray fit procéder au déblaiement de décombres des écoles de garçons et de la Mairie. On utilisé des wagonnets tractés par une petite locomotive. Des rails ont étaient disposé sur les routes principales de Folembray.

La petite rue, qui séparait l'extrémité des classes des maisons voisines, a été supprimée et les nouvelles constructions ont été reculées vers le haut, afin de donner plus d'espace à la place de la Mairie.
 Les fouilles opérées en vue des fondations de ces nouvelles écoles- coté des écoles des filles - amenèrent des surprises. La pioche des ouvriers mit à jour deux souterrains superposés. 

Le premier assez large, devait communiquer autrefois avec les caves du château Royal vers lesquelles il se dirige, en traversant la route actuelle de Coucy. Le second, placé au dessous, allait au contraire dans un sens parallèle à la dite route. Il est bon de ne pas oublier que la mairie et les écoles occupent l'emplacement de la partie arrière de l'ancien pavillon de Sully, Ministre de Henri IV.(voir chapitre 13 de l'Abbé Vernier)

 Le terre plein surélevé, qui est actuellement devant la nouvelle Mairie, marque les limites de l'ancien immeuble communal inauguré le 30 Avril 1861, et détruit par les Allemands en 1917. 

 

Les fondations de cet édifice n'ayant pas été relevées, la plaque de cuivre, scellée dans une pierre à l'angle Ouest de l'ancienne Mairie, est donc restée en place. Les baraquements occupées par les écoles ont été abandonnés pour la rentrée des classes, en Octobre 1928.En pénétrant dans les nouvelles salles bien éclairées et aérées, les élèves et leurs maîtres ont du éprouver une grande et légitime satisfaction. Elle leur faisait oublier les 9 années passées dans les abris provisoires qui laissaient filtrer les différences extérieures de température. Ce nouveau groupe scolaire comprend d'un coté, les écoles des garçons et de l'autre les écoles des filles.

 

   

mairie12.jpg (37949 octets)

La mairie en 1903

mairie13.jpg (163602 octets)mairie14.jpg (59262 octets)

La mairie en 1930

 

La mairie en 1999

 

La mairie en 1960

mairie15.jpg (147886 octets)



sommaire
page précédente
page suivante