LA GRANDE MEUTE

Le plus célèbre roman français de vénerie.

La passion exclusive du comte de Lambrefault pour sa meute, va le conduire à y sacrifier sa fortune, ses amours et sa vie. Vialar utilisa l’anagramme de l’équipage de Folembray qui découplait dans l’entre-deux-guerres en forêt de Saint-Gobain dans l’Aisne.
Ce texte, servi par la belle langue classique de Paul Vialar (1898-1996, prix Fémina en 1939, président de la Société des gens de lettres), et qui a fait vibrer des générations de veneurs reste un monument de la littérature cynégétique.
Cette édition est accompagnée du dictionnaire des termes de vénerie que Vialar avait tenu à faire figurer à la suite de son texte. Ce texte avait été publié pour la dernière fois en 1974 et était devenu presque introuvable depuis.
L’ouvrage est publié dans une nouvelle collection, Veillées de chasse, des Éditions de Montbel qui se propose de mettre à la disposition des amateurs les meilleurs textes classiques à lire et à relire, le soir, après une bonne journée de chasse. Lorsque le feu crépite, il est plaisant de parcourir les bois humides ou les plaines venteuses en suivant les bons auteurs d’autrefois.
Les Éditions de Montbel, qui fêtent en 2006 leur soixantième anniversaire, ont apporté un soin particulier à la typographie, à la présentation de cette collection. Le cartonnage est un fac-similé d’une reliure de maître de la fin du XIXe siècle, avec des gardes traditionnelles de papier marbré et un bel ex-libris où chaque possesseur peut inscrire son nom. Ainsi chaque volume est un cadeau de qualité ou peut simplement orner sa propre bibliothèque familiale.

 

retour