De la verrerie au site du vivier

Les registres de la paroisse Saint Pierre de Folembray débutent en 1680 et leur lecture attentive ne laisse présager l'existence d'une verrerie qu'à partir de l'année 1701 , dans les ruines de l'ancien château : La Glacerie de Follembray.

Bouteille Thévenotte 1730-1760 musée des civilisations de l'Europe et de la méditerranée à paris.

Le 31 janvier 1709, un certain Gaspart THEVENOT obtenait du roi de France, l' autorisation de construire et établir une verrerie dans une maison nommée "le Vivier" :  La Verrerie Royale. Gaspard THEVENOT, fondateur de la Verrerie Royale, s'était associé avec des spécialistes de l'art de la verrerie jusqu'en 1745. A cette époque, cette manufacture royale fabrique surtout des bouteilles pour la région  champagne proche.

En 1789, les bâtiments de l'abbaye de Prémontré sont vendus à la verrerie de Folembray. A partir de 1810 et pendant un certain nombre d'années, la verrerie fabriqua des cloches de jardin.

Après Thévenot, les verreries passèrent dans les mains de son gendre : Guillaume Ferret, dont la fille devint Madame Tronson de Valcourt. Mademoiselle de Valcourt les apporta en dot lors de son mariage avec Monsieur de Montizeaux, et le Baron de Poilly ayant épousé Mademoiselle de Montizeaux, les transmis à son fils le Baron Henri de Poilly. 

En 1836 est la dernière année où l'on fabrique des vitres à Folembray d'aprés les registres paroissiaux : Cette année là que décède Félix BOURNIQUE ouvrier en verre à vitres né vers 1803, époux de Constance Mina SAVREUX et qui fait partie d'une grande famille de verre à vitres.

En 1862, après le décès du Baron Henri de Poilly, la famille De Brigode allait s'occuper activement de la destinée de la verrerie. Au moment de la 1er guerre mondiale, les BRIGODE sont toujours les propriétaires de la Verrerie.

Avant cette mécanisation, entre 1840 et 1880, les souffleurs de bouteilles qui travaillaient dans les fournaises
Folembraises, provenaient d'horizons très divers.

Un certain Jules André Frédéric DAMOUR, ingénieur des mines, né à Paris en 1836 et qui dirige la verrerie sera celui qui fera l'introduction du four Siemens* vers 1883 à Folembray permettait d'augmenter la production des bouteilles et l'emploi des moules métalliques* facilite le travail du maître verrier. Des modifications* fut apporté, aussi ,au travail des verriers pour les récents progrès de la verrerie à bouteilles. Des règlements sont appliqué aux verriers pour éviter les accidents du travail. Les salaires des verriers à bouteilles vers 1895...

(* extrait de la revue générales des sciences N°3)

 

Revue générales des sciences n°3 de Mr Emilio Damour : Ingénieur des verreries de Folembray.

 

Documents, plans , articles , factures .... de la verrerie.  

Photos d'objets  produit par la verrerie.  

 

Louis Guéroult était choisi en 1896, comme directeur de la Verrerie de Folembray, situation qu'il occupa jusqu'à sa mort, en décembre 1900. C'est vers 1900 que Monsieur Conrad, étant Directeur, se lança résolument dans la fabrication de l'isolateur en verre, branche nouvelle dont le développement formidable était en plein essor lorsque survint la guerre.

 

L'évolution jusqu'à la 1er guerre mondiale s'est poursuivit lentement et donnant lieu à une écoles onéreuses. 

Le 2 septembre 1914, le village est occupé par les Allemands qui l'abandonnent en Mars 1917. Ils y reviennent  le 8 Avril 1918 lors de combats particulièrement violents au cours desquels le village et la verrerie sont entièrement rasés.

Dés la fin de la guerre, le comte de BRIGODE, alors propriétaire de la verrerie et Maire de FOLEMBRAY, reconstruit en totalité le village et la verrerie dont l'ensemble est inauguré le 16 août 1920 par Monsieur MILLERAND, Président du conseil des ministres.

Une saucière (de 24 cm de longueur) et 2 assiettes fabriquaient par l'entreprise "Sarreguemines Vaisselle France". Cette entreprise, qui existe depuis 1748, fait de la vaisselle personnalisée.

 

De 1920 à 1929 s'écoule une période faste pour la verrerie qui emploie alors 750 ouvriers. Trois Fours fonctionnent en permanence pour produire des bouteilles, des isolateurs électriques, des bocaux, des meubles en verre de luxe, etc. .....Les méthodes de fabrication du souffleur ont peu changé.

 

Vue générales des Verreries en 1921

Visite de la verrerie vers 1920

Toutefois, la fabrication des bouteilles à la bouche est abandonnée depuis juillet 1931. Le 20 Janvier 1933, la direction des Verreries invite ses clients et ses représentants pour vanter le mérite du Verre Extra dure "SIBOR" et faire une visite de l'usine pour qu'ils puissent se rendre compte des moyens de production. 

1939, la deuxième guerre mondiale éclate; des ouvriers partent au combat. Des jeunes, à partir de 14 ans et les anciens verriers remplacent les ouvriers mobilisés. La verrerie devient une Société Anonyme dont le Président est Monsieur le duc DE GRAMONT.

 L'état Major du Général BILLOTE s'installe à FOLEMBRAY jusqu'en 1940. De 1942 à 1944, les Allemands ferment l'usine et y installent un dépôt de vivres destinés à la Kriegzmarine. D'autre part, dans les carrières de BERNAGOUSSE au Nord de la verrerie, est installé un dépôt de munitions dans lequel sont stockés entre autres une partie des fameux V1.

En septembre 1944, FOLEMBRAY est libéré par les troupes américaines qui y installent un centre de triage et d'expédition des effets et matériels de leurs soldats tués au cours de la campagne. Les archives de la verrerie et de la commune ont été disparu.

Le 3 juin 1946, l'usine ouvre partiellement ses portes mais ne fabrique plus isolateurs électriques. Par contre, elle continue de produire des bocaux.

En 1950, le fils du directeur est tué accidentellement par un pont dans la verrerie. De 1950 à 1952, des conflits sociaux éclatent entre la direction et les syndicalistes : le syndicat devenait trop exigeant et les salaires étaient les plus élevé de la région. Le directeur décide de fermer définitivement l'usine le 2 août 1952.

Le service du matériel acquiert donc cette propriété en 1953 et y implante le deuxième BRMG(caserne militaire).Celui-ci dissous, l'annexe du CM91 est transférée de la FÈRE à FOLEMBRAY le 1 octobre 1968 et y restera jusqu'au 1 juillet 1973, date de la création du Centre Mobilisateur 287 est implanté dans l'ancienne verrerie de Folembray; elle même construite dans la propriété de l'ancien château du Vivier.

CLIC ICI POUR DES PHOTOS DE LA CASERNE EN 2002

Le C.M. est chargé de la protection de ses installations de face aux menaces principales : l'intrusion , le vol ainsi l'incendie.

Le C.M. disposait de militaires du rang et de chiens de garde, et en matériel d'une motopompe incendie pour concourir à lutter contre ces menaces.


retour au menu