L'histoire jusqu'en 1873 d'après l'Abbé Vernier

biographie de l'Abbé Vernier :

M. Prudent Vernier eut deux fils : César et Arthuer. César entra à la Verrerie où, plus tard, son père et son oncle, Ernest Vernier, y remplirent diverses fonctions. Arthur, au contraire, poursuivit ses études au grand séminaire de Soissons. A sa sortie, il donna des leçons aux deux fils du Directeur de la Verrerie, M. Damour. Travailleur, chercheur, il est heureux de fouiller les archives communales ou privées, mises bien volontiers à sa disposition, et de déchiffrer les manuscrits qu'il peut trouver.

Son érudition s'affirme et, pour se documenter aux sources, s'impose des déplacements. Après avoir consulté les chroniques de l'ancien abbaye de Nogent-sous-Coucy que possédait en partie M. Carette, conseiller général et fabricant de sucre, propriétaire du domaine de l'ancien abbaye( Madame Carettte, née Amélie Bouvet, a été Dame d'honneur et lectrice de l'Impératrice Eugénie), il examine les archives départementales de l'Aisne et poursuit ses recherches à la bibliothèque Nationale.

En 1872, c'est à dire à l'âge de 26 ans, l'Abbé Vernier terminait et publiait son Histoire de Folembray. C'est ouvrage nous montre les patientes recherches effectuées par l'auteur, et le souci dominant de ne citer que des faits rapportés par des documents sérieux auxquels il  se réfère et qu'il cite, ou appués de témoignages irréfutables. Son activité trouve un aliment merveilleux dans notre région si riche en souvenirs historiques.

 Puis il écrit : Coucy, ses sires, ses légendes et ses ruines, et, en 1874, il prend part à un concours d'histoire locale institué par la Société Académique de Saint Quentin. Le manuscrit présenté a pour titre : Histoire du canton de Coucy-Le-Château, comprenant l'histoire particulière des Bourgs, villages et haneaux qui le composent. La Société Académique couronne cet ouvrage et décerne à l'auteur un premier prix avec médaille d'or.

Le rapport, lu en séance publique du 31 mai 1874 indique la valeur du document présenté, et justifie dans les termes suivants la récompense accordée. "....Nous sommes en présence d'une étude qui a demandé, avec de longues heures de travail, des recherches multiples, les faits y abondent, les uns inédits, les autres heureusement tirés de recueils rares et poudreux. En présence du mérite incontestable des ouvrages adressés au concours et de la différence non moins incontestable de leur valeur, la commission est unanime, Messieurs, pour vous proposer de décerner un premier prix, avec médailles d'or, au mémoire N°2 ayant pour titre : Histoire du canton de Coucy". Cette commission était composée de MM. Pillivuyt, Bérnard, Damoisy, Cardon, et G. Lecocq rapporteur.

En 1876, l'Abbé Vernier préparait encore l'Histoire de l'Abbaye du Val Saint-Pierre. Aujourd'hui ces ouvrages, intéressants à plus d'un titre, sont introuvables. La destruction systématique de notre village, le pillage et l'incendie dont se sont rendues coupables les troupes allemandes en 1917, ont tout anéanti. Entre temps, l'Abbé Vernier quittait le professorat et recevait son ordination des mains de Mgr Dours, le 22 mai 1875, en l'Eglise Cathédrale de Soissons. Le nouveau pasteur délaisse alors les parchemins poudreux et, sa bonté naturelle l'y poussant, donne cours à son besoin d'activité en se penchante sur les misères humaines.

Après avoir été vicaire à Vervins, l'Abbé Vernier est nommé curé de Lemé. Il visite les malades et, pour compléter son oeuvre, fonde un orphelinat. Puis il  fait terminer l'église inachevée. L'Evêché ne perd pas de vue les travaux accomplis par son représentant et, en 1886, le nomme curé de la paroisse importante de Saint Eloi, dans le Faubourg d'Isle à Saint Quentin.

Récidiviste du bien, il continue dans son nouveau poste le programme établi ailleurs. "Il fait achever l'église, fonde une école libre de garçons et crée une oeuvre d'hommes qui fut très prospère. Très aimable, très accueillant, il savait se mettre à la portée de tous, riches ou pauvres, grands ou petits." ( Lettre personnelle de l'Abbé Articlaux). Et c'est ainsi pendant 15 ans, jusqu'au jour fatal du 26 décembre 1900, date à laquelle ce noble coeur, cette intelligente activité s'arrête et succombe. Mais, pourra t-on penser, l'homme disparaissant, l'oeuvre subsiste ? La fatalité ne l'a permis qu'en partie. Si les ouvrages historiques peuvent encore être consultés à la Bibliothèque Nationale et copiés, il ne reste rien des fondations privées. La ville de Saint Quentin, dont la population atteignait 52 000 habitants en 1914, a été complètement évacuée en 1917 par ordre des autorités allemandes, puis livrée au pillage et à la destruction. En revenant dans leur cité, les habitants n'ont donc trouvé que des ruines (Ces fondations privées ont été reconstruites en 1929.)

Toutefois il est des souvenirs qui survivent aux plus grandes catastrophes, et ce n'est pas sans émotion que nous nous donnons la tâche aujourd'hui d'essayer de sauver de l'oubli le nom et l'oeuvre de notre aîné, en rappelant à nos jeunes compatriotes que le premier historien de Folembray a été l'Abbé Auguste Vernier, inhumé dans le caveau paroissial du cimetiére Saint Eloi de Saint Quentin.

Une photographie, sauvée du désastre de la guerre de 1914-1918 par sa tante, Madame Ernest Vernier, qui a bien voulu nous la communiquer, nous permet de reproduire les traits de l'historien. Il était myope et portait des lunettes.

Sa maison natale se trouvait à l'angle de la route nationale et du mur qui précède l'escalier montant à l'église.

Le 26 décembre 1900, l'Abbé Vernier mourait à Saint Quentin. Il n'avait que 54 ans, étant né à Folembray le 19 novembre 1846, ainsi qu'il résulte le l'acte suivant, extrait des archives de la commune.

"1846----20 novembre---Par devant M. Del'âge (1), maire et officier de l'Etat Civil M. Frédéric, Stanislas, Prudent Vernier, âgé de 24 ans, instituteur demeurant à Folembray, nous a présenté un enfant du sexe masculin né hier à 4 heures après midi, de lui déclarant et de Lucienne, Francine, Victorine Beaumé, sa femme, âgée de 25 ans, auquel il a donné les prénoms de Arthur, Frédéric, Victor." Les témoins étaient MM. Navarre et Delahègue.

(1) L'orthographe véritable du nom de M. Delage n'est pas "de l'Age" comme l'écrit l'Abbé Vernier dans son histoire, mais Del'âge, en seul mot, ainsi qu'il résulte des différents actes de l'Etat Civil établis et signés par l'intéressé

Ces informations suivantes proviennent du livre de la seconde édition de L'HISTOIRE DE FOLEMBRAY, publiée en 1872 par l'Abbé Vernier.

 

Les Fichiers suivants sont aux formats PDF : utilisez le logiciel Adobe reader

CHAPITRE 1: 50 ans avant J.C.-481

Position, juridiction, étymologie de Folembray.- Superficie, hameaux et lieu dits.- Ses premiers habitants, son premier seigneur.

(fichier de 493 octets)

CHAPITRE 8: 1515-1594  

La renaissance.- François 1er reconstruit le château de Folembray.- Édits qu'il date de Folembray.- Henri II.- Marie de Hongrie fait incendier le château de Folembray.- Vengeance d'Henri II.- Henri III donne la terre de Folembray à Diane de Valois.- Retour de ce domaine à la couronne.

(fichier de 1300 octets)

CHAPITRE 2: 481-867

Donation de la terre de Mège à saint Remi.- Les Alleux.- Premiers curés et seigneurs de Folembray.- Pardule, de Folembray, évêque de Laon ; sa vie.- Intrigues du curé de Coucy la ville au sujet de l'église de Folembray.

(fichier de 847 octets)

CHAPITRE 9: 1594-1700 

Henri IV à Folembray.- Ah ! la folle en braie ! - Lettres d'Henri IV et divers édits datés de Folembray. - L'assemblée du clergé envoie des députés à Folembray.- Traité de Folembray.- En quel endroit eut lieu la soumission de Mayenne ? - Les Espagnols à Folembray.- Vente du fief Madame.- Vente des débris du château à l'abbaye de Nogent.- Folembray est donné en apanage à la famille d'Orléans.

(fichier de 1600 octets)

CHAPITRE 3: 867-878

Contestations entre l'évêque de Laon et l'archevêque de Reims, au sujet du droit de présentation à la cure de Folembray, et au sujet des retards apportés à l'ordination de Sanat.- Caractère des deux Hinemart de Laon.- Nouvelle lettre de l'archevêque.- L'évêque de Laon déposé au concile de Douzy.- Ses malheurs.

(fichier de 847 octets)

CHAPITRE 10: 1700-1789

Établissement d'une verrerie dans les ruines du château.- La noblesse verrière.- Thévenot fonde la verrerie du Vivier ; il y établit une chapelle.- Inventaire du linge de la sacristie.- Revenus de la cure de Folembray.- Reconstruction de la tour le l'église.- Dom Bernard. 

(fichier de 2520 octets)

CHAPITRE 4: 878-1200

Folembray fait partie du domaine de Coucy.- Donation de l'autel de Folembray à l'Abbaye de Nogent.- Cérémonie des rissoles.- Thomas de Marie ravage les terres de Coucy.- Droit qu'à l'Abbaye de Nogent de prendre du bois dans la foret de Folembray.- Singulière coutume que ce droit fait naître.

(fichier de 844 octets)

CHAPITRE 11: 1789-1799 

Révolution française.- Dégâts dans la forêt.- Démission de M.Tronson.- Réunion du Bois de Midi à Folembray pour le spirituel.- Bénédiction de trois nouvelles cloches.- Le Maire et le procureur économes.- Pillage de l'église.- Augustin Delahègue.- Une première messe.

(fichier de 2800 octets)

CHAPITRE 5: 1200-1358

Enguerrand III fait construire un château à Folembray.- Chartre de fondation de la chapelle Saint-nicolas.- Enguerrand IV.- Différend avec Agnès de Condren, au sujet du parc de Folembray.

(fichier de 980 octets)

CHAPITRE 12: 1799-1848

Revers de la  France.- M. de Poilly.- Les Alliés à Folembray ; leur conduite. - L'église s'effondre.- La duchesse de Berry à Folembray.- Restauration de l'église.- Réunion du Bois de Midi et des Prés Houez à Folembray.- Établissement d'un marché.- Mort de M. de Poilly.

(fichier de 1990 octets)

CHAPITRE 6: 1358-1400  

Troubles de la Jacquerie.- Retour d'Enguerrand dans ses terres.- Affranchissement de la commune de Folembray.- Situation des vilains.- Folembray est épargné par les Anglais.- Construction de l'église.- Charles VI

(fichier de 2520 octets)

CHAPITRE 13: 1848 -1873

M. Henri de Poilly.- Construction de l'Hôtel de ville.- M. Labarde ; impulsion donnée à la Verrerie.- L'invasion.- Agrandissement de l'église.- Le chemin de fer.

(fichier de 1360 octets)

CHAPITRE 7: 1400-1515  

Vente de la seigneurie de Folembray au Duc d'Orléans.- Assassinat du Duc d'Orléans.- Bourguignons et Armagnacs.- Création d'un four "four aux voirres".- Son emplacement.- Le domaine de Folembray passe à la couronne.

(fichier de 2290 octets)

FIN




retour au menu