Rue Thévenot

Une délibération, en date du 23 Février 1896, réalisait en partie un vœu formulé par l'Abbé Vernier dans son histoire du canton de Coucy, lorsqu'il faisait ressortir la nécessité, pour les communes, d'honorer leurs bienfaiteurs en signalant leurs noms à l'attention des générations futures. Le conseil municipal attribuait ainsi le nom de « Thévenot », fondateur de la Verrerie, à la rue devant relier la route Nationale N" 37 à la rue de Glatigny.

Nous sommes heureux de ce geste, tout en regrettant que Ton n'ait pas fait précéder de son prénom « Gaspard », le nom de l'homme à qui nous devons une industrie toujours florissante et, comme conséquence, une certaine aisance générale dans le village.


Cadastre de 1820

Plan topographique vers 1912

La Rue Thévenot en ruines en 1919. Le talus du fond est la ligne de chemin de fer.

En 2013

les 2 maisons en pierres de tailles qui se trouvent au bord de la rue des Glatigny sont divisées en 4 logements chacune. Les murs des 2 maisons n'ont pas été détruit pendant la 1 er guerre, comme on peut le remarquer sur la 1er photo de 1919.

La photo à était prise près de la ligne de chemin de fer. Ce quartier s'appelait le quartier sauvage.

En 2004.

 

 
  La cuisine roulante en octobre 1916 pendant l'occupation : on peut reconnaitre la maison en pierre de taille à droite qui existe toujours à l'angle de la rue Thévenot et le rue des Glatigny.
page précédente sommaire page suivante