Les Tournelles

 

Plan topographique vers 1912

 
   

En 1919,  la société "la Semeuse", construit les 28 pavillons de la cité des tournelles pour assurer le recrutement de la main d'œuvre indispensable à la verrerie de Folembray.

En 1922

Les maisons ouvrière construit au lieu dit "les tournelles" sur quelques hectares achetés dans ce but une trentaine de petites maisons, presque des cottages, bâties chacune sur 600 mètres carrés de terrain. Les travaux d'assainissement de cette voirie ont été exécutés et ces maisonnettes, avec leurs gaies façades en briques blanches à décors en briques rouges, doivent devenir si l'expérience réussit un "bien de famille".

Les usines possédaient environ 180 maisons d'ouvrières avant-guerre. Les ouvriers peuvent en effet les acheter selon les clauses et conditions d’un cahier des charges type et les paiements doivent avoir lieu par annuités échelonnées selon les facultés financières des acquéreurs. L’administration des verreries consent cette vente à des prix voisins de ceux d’avant-guerre, renonçant à tout bénéfice pouvant résulter du coefficient actuel de reconstruction faite au moyen de dommages de guerre.

 

La route est la chaussée Brunehaut ou la rue Ambroise Croizat

Ce qui rend la vente particulièrement intéressante pour l'ouvrier, les verreries consentent cette vente à des prix voisins de ceux d'avant guerre, renonçant à tout bénéfice pouvant résulter du coefficient actuel de reconstruction.C'est ainsi qu'une maison qui aura réellement coûté 30000 fr. par exemple sera vendue aux environs de 10000 fr.

La Société des Verreries de Folembray a voulu cependant chercher à contribuer au retour dans nos campagnes des ouvriers qu’attirent les grandes agglomérations avec leurs multiples tentations.

 

A gauche, les tournelles le 

5/11/1999

cadastre tournelle.jpg (663130 octets)

Cadastre de la cité

page précédente sommaire page suivante